2
 
 
Imprimer cette page G´nérer un fil RSS pour cette page Partager
 

Mairie

Place de la Vieille Eglise

94290 Villeneuve-le-Roi

Tel: 01 49 61 42 00

logo_mairie.jpg

 
 

L'histoire de la ville

En 1860, les découvertes archéologiques mettent à jour un hameau gaulois et des fragments de poterie. La présence d'un menhir sur le site témoigne également d'une activité humaine à l'âge du néolithique (-5000 à -1500 avant JC).

Chronologie

Au XIIe siècle des moines défricheurs s'installent sur un site particulièrement boisé et créent le village appelé Villa Nova. À cette époque, les terres de Villeneuve sont possession de l'abbaye Saint-Victor. Nombre de serfs travaillent notamment à la vigne et ce n'est qu'en 1248 que saint Louis les libère de leur joug.

Le premier propriétaire de Villeneuve semble être Jean d'Ays à qui les terres sont données par le roi Philippe le Bel. Cédé un temps à l'ordre des Chartreux, le domaine est acheté en 1596 par Matthieu Marcel, qui devient premier seigneur de Villeneuve.

Au XVIIe siècle, Guillaume du Vair entreprend la construction d'un premier château. Il possède les biens de la seigneurie jusqu'en 1683, date à laquelle Claude le Pelletier s'en rend acquéreur. Haut personnage de l'Etat (puisqu'il est le successeur de Colbert pour la gestion des finances de Louis XIV), il termine la construction de ce qui sera le château Le Pelletier. Le domaine reste dans la même famille jusqu'en 1734.

À cette date,  Nicolas de Ségur devient le nouveau seigneur de Villeneuve-le-Roi jusqu'à ce que Louis XV décide de lui racheter ses terres pour agrandir son domaine de Choisy-le-Roi, domaine de chasse, et y établir une faisanderie. Louis XVI viendra quelquefois chasser en ces lieux, avant qu'à la Révolution, Villeneuve n'entre dans le domaine national. Durant la guerre de 1870, la ville est occupée par l'armée prussienne qui encercle la capitale et le général Von Tümpling établit son état-major au château de l'Abbaye (ancien domaine des Chartreux).

La fin du XIXe siècle est marquée par une politique d'urbanisation ayant pour but d'attirer la population parisienne. Pour exemple, le lotissement de 102 hectares du parc de la Faisanderie entrepris dès 1898. Après la première guerre mondiale, les terres cultivables  divisées pour la construction, et ce, de manière significative. En mars 1914, la gare de Villeneuve-le-Roi est inaugurée. À partir de cette époque, la population de la ville croît rapidement, tandis que le territoire de Villeneuve se voit empiété peu à peu par la construction puis l'extension du camp d'aviation d'Orly.

La disparition des grandes fermes marque la fin des exploitations, notamment céréalières et viticoles. Villeneuve-le-Roi entre dans l'ère industrielle. Ce sont des usines comme l'entreprise des sablières Morillon-Corvol ou encore les Chantiers de la Haute-Seine qui prennent le relais des exploitations agricoles et attirent à elles une forte population ouvrière, dont une grande partie est d'origine bretonne. La dernière grande phase de peuplement de la ville se situe dans les années 50-60.

Depuis, le développement des équipements collectifs et la dynamisation de la zone industrielle contribuent à l'essor de Villeneuve-le-Roi.

 
 Plan de site   Mentions légales   Crédits   Page d'accueil   Contact   Accessibilité  Haut de page