4
 
 
Imprimer cette page G´nérer un fil RSS pour cette page Partager
 

Mairie

Place de la Vieille Eglise

94290 Villeneuve-le-Roi

Tel: 01 49 61 42 00

logo_mairie.jpg

 
 

La qualité de l'air

Du fait de sa situation à proximité de l’aéroport d’Orly, Villeneuve-le-Roi fait l’objet d’une vigilance particulière d’Airparif en matière de qualité de l’air. Le réseau de surveillance a réalisé une étude spécifique en 2003. Une enquête sanitaire baptisée « Pollunef » est par ailleurs en cours.


La qualité de l’air en Ile de France

En Ile-de-France, la qualité de l’air reste insatisfaisante : environ 3 millions de Franciliens sont potentiellement exposés à des niveaux de pollution qui ne respectent pas la réglementation. Cinq polluants ne respectent pas plusieurs réglementations : le dioxyde d'azote, les particules (PM10 et PM2,5), l'ozone et le benzène.

Toutes sources d’émissions de polluants confondues, le Val-de-Marne contribue à environ 10 % des émissions de l’Ile-de-France. Ces émissions tendent à se concentrer au Nord-Ouest du département du fait de la présence de nombreuses industries et d’importants axes routiers.

Dans le département, plus de la moitié des émissions d’oxydes d’azote (53%) provient du transport routier. 2% des axes du Val-de-Marne concentrent plus de 50% de ces émissions aux abords des autoroutes A4, A6 et A86. Ainsi, en 2006, 10 % du réseau val-de-marnais (essentiellement à proximité de ces autoroutes) dépassait la valeur limite annuelle de 48 µg/m3 de NO2 présents dans l’air. 

 

Impact de l’aéropot d’Orly : l’étude de 2003

De mi-février à mi-avril 2003, Airparif a réalisé des analyses de pollution atmosphérique sur environ 120 sites de mesure répartis sur un périmètre de 5 km autour de la plate-forme aéroportuaire d’Orly. Objectif : évaluer l’impact des activités aéroportuaires sur la qualité de l’air.

Résultat, les émissions d’oxydes d’azote liées au fonctionnement d’Orly représentent 11% des émissions totales. Mais l’étude met en évidence l’influence de l’agglomération parisienne sur la qualité de l’air dans ce secteur et ce, d’autant plus que le secteur étudié se trouve « sous le vent ».

En clair, le périmètre étudié subit plus directement, en fonction de la direction et de la force des vents (plus les vents sont faibles, moins la pollution se disperse), la pollution venue du centre de la capitale que celle de l’aéroport. Le rôle des émissions ponctuelles locales, liées notamment au trafic routier, est également important *.

BON À SAVOIR. Grâce à l’amendement présenté et défendu par le député-maire de Villeneuve-le-Roi dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, le trafic aérien est, depuis les lois du Grenelle II de juillet 2010, réglementé en cas de pic de pollution.


Effets sur la santé : une enquête en cours

Les riverains des aéroports parisiens voient-ils leur santé respiratoire affectée par la pollution aérienne ? C’est ce que doit déterminer une vaste étude régionale lancée en avril 2010. Les résidents de 53 communes – dont Villeneuve-le-Roi – proches des aéroports d’Orly et de Roissy sont concernés par cette enquête menée par un laboratoire indépendant et baptisée « Pollunef ».

Elle porte sur 400 volontaires composés d’enfants asthmatiques de 6 à 14 ans et de personnes âgées de plus de 60 ans souffrant de bronchites chroniques. En parallèle, d’autres analyses seront effectuées sur des habitants des Hauts-de-Seine confrontés uniquement à la pollution urbaine. Les résultats seront connus courant 2011.

Le rapport d'étude de la qualité de l'air sur l'ensemble du secteur limitrophe de la plate-forme aéroportuaire d'Orly est téléchargeable sur le site d’Airparif.

*En raison de la présence de secteurs industriels et d’un réseau routier dense, « la zone limitrophe au Nord-Ouest de la plateforme (sur les communes de Wissous et Rungis) présente des niveaux de dioxydes d’azote environ 15% supérieurs aux niveaux relevés ailleurs à proximité de la plateforme », note l’étude. De même, « les concentrations les plus importantes du périmètre d’étude, supérieures à celles observées simultanément au centre de Paris, ont été enregistrées au Sud-Ouest de la plateforme aéroportuaire au voisinage de l’échangeur autoroutier entre les autoroutes A6 et A10 (252 000 véhicules par jour). »

 
 Plan de site   Mentions légales   Crédits   Page d'accueil   Contact   Accessibilité  Haut de page