2
 
 
Imprimer cette page G´nérer un fil RSS pour cette page Partager
 

Mairie

Place de la Vieille Eglise

94290 Villeneuve-le-Roi

Tel: 01 49 61 42 00

logo_mairie.jpg

 
 

Les trésors villeneuvois

L'origine du nom de Villeneuve-le-Roi vient de Villa Nova, nom donné au site par des moines défricheurs au XIIe siècle. Le Roi fait référence au légendaire séjour de Dagobert sur ces terres.


Les trésors du patrimoine


Menhir de la Pierre-Fitte. Bloc monolithique de 13 tonnes, le menhir de la Pierre-Fitte, datant de l'époque celtique, fut signalé en 1860 par le curé de Villeneuve-le-Roi, l'abbé Barranger. Ce monument fut probablement érigé en souvenir d'un événement important ou encore d'un fait d'armes. Il est actuellement exposé au parc de la Mairie.

Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul (VIe - XIIIe - XVIIe siècle). Eglise du Haut-Pays, l'édifice religieux s'élève à l'emplacement d'un sanctuaire primitif datant des Ve - VIe siècles. Il est placé sous le vocable des apôtres Pierre et Paul, représentés sur les vitraux de l'abside et dont les attributs, la clé et le glaive, sont figurés sur les contreforts du clocher. Le bâtiment a été plusieurs fois remanié, notamment au XVIIe siècle.

La chambre des sources. XVIIe siècle. Place de la Grande-Fontaine. Villeneuve-le-Roi possède un nombre non négligeable de sources souterraines. La chambre des sources est constituée d'un ensemble de salles creusées dans la pierre et reliées entre elles par des galeries. Elle fournit, dans un premier temps, de l'eau pour alimenter les châteaux de la ville, puis dessert la population grâce à deux fontaines. Aujourd'hui, elle alimente les bassins du jardin du Bois-Soupault.

La mairie. XVIIIe siècle (façade).
En 1925, l'une des dépendances du château de l'Abbaye où se trouvait l'ancienne ferme des Chartreux, est transformée en mairie. Le bâtiment abrite un temps un pensionnat de jeunes filles.

Le kiosque à musique. XXe siècle.
Place Amédée-Soupault. En 1909, l'ancien maire Amédée Soupault achète le terrain de la place de l'Etoile et en fait don à la commune. Commence alors la construction d'un kiosque à musique, élément architectural qui connaît au début du siècle un réel engouement populaire. Il est inauguré le 10 juillet 19010. Construit dans un style architectural Art nouveau imitant le bois et le monde végétal, il est devenu au fil du temps le symbole de la ville.

Sources : Le Patrimoine des communes du Val-de-Marne, Flohic éditions.

 
 Plan de site   Mentions légales   Crédits   Page d'accueil   Contact   Accessibilité  Haut de page