[Budget] Élaborer notre budget sans toucher à la fiscalité

Icone représentant deux vagues blanches
Contenus associés

La Ville fait face dans un contexte hors normes

La situation économique n’a jamais été aussi délicate pour la ville : hausse des coûts énergétiques, inflation, désengagement de l’état… L’impact est direct sur les finances de la Ville. En France, pour réagir à ces difficultés, des collectivités prennent des décisions radicales comme fermer un service public, ou bien augmenter les impôts ou les tarifications.

À Villeneuve-le-Roi, pour l’instant, le budget est maîtrisé grâce à une gestion stricte et rigoureuse des deniers publics. Cependant, cette crise reste exceptionnelle et l’avenir, incertain. Pour anticiper au mieux ces difficultés, la Ville investit pour une économie durable, toujours dans l’intérêt des habitants.

« Au moment d’élaborer notre budget, nous gardons en tête deux principes fondamentaux. Le premier est que nous n’augmentons pas le taux d’imposition communal. Si les habitants observent une hausse de leurs impôts c’est parce que le gouvernement a augmenté certains paramètres. En effet, via la loi de finances de 2023 les bases de la taxe foncière sur les propriétés bâties ont pris 7,1 %. Ces bases permettent le calcul final de l’impôt foncier des habitants. De notre côté, nous préférons ne pas revaloriser le taux d’impôt communal, car nous ne voulons pas toucher davantage au pouvoir d’achat des Villeneuvois. Nous sommes la seule ville du département à tenir cet engagement depuis 2001. Le second principe fondamental est que nous ne touchons pas à la dette. Si la dette représente un impôt à long terme, moins il y en a et plus elle permet une marge de manœuvre en cas de besoin. à ce jour, notre capacité de désendettement est de 1,6 an, alors qu’à Orly, par exemple, il est de plus de 6 ans. »
Portrait d'Élise Gonzales (Urbanisme et finances)
Élise Gonzales
Adjointe au maire en charge des finances

"Élaborer notre budget sans toucher à la fiscalité"

Portrait de Didier Gonzales, Maire de Villeneuve-le-Roi
Didier Gonzales
Maire de Villeneuve-le-Roi

DANS QUEL CONTEXTE S’EST CONSTRUIT LE BUDGET CETTE ANNÉE ?

Didier Gonzales : « Cette année encore, et plus que jamais, le budget s’est construit dans un contexte très préoccupant. C’est le cas de toutes les villes. Pour revenir quelques années en arrière, le mandat a commencé par une pandémie qui a fortement impacté les budgets des collectivités à cause, notamment, d’une politique du « quoi qu’il en coûte ». On en paie aujourd’hui encore les conséquences. Puis est survenue la hausse spectaculaire des coûts énergétiques et des matières premières. Pour notre commune, le coût de l’énergie devrait passer de 1,1 million à 3,5 millions d’euros. Un gouffre totalement imprévisible pour une collectivité de notre taille. Aux coûts de l’énergie, il faut aussi ajouter l’inflation des denrées alimentaires ou encore celle du papier. 

ET AU NIVEAU LOCAL ?

D.G. : Depuis 2016, nous faisons partie de l’intercommunalité du Grand Orly Seine Bièvre. Un mariage forcé par la loi, qui nous oblige à coopérer avec des collectivités qui n’ont rien à voir avec notre identité. D’ailleurs, ce territoire nous ponctionne au titre du fonds de compensation des compétences transférées et ces prélèvements augmentent d’année en année, sans réelles retombées positives pour nos services.

D’AUTRES MESURES CONTRAIGNENT-ELLES LE BUDGET DE LA COMMUNE ?

D.G. : L’État continue à se désengager des collectivités territoriales avec une dotation globale de fonctionnement (DGF) qui diminue. Alors qu’il y a quelques années nous étions à 300 euros par habitant, nous sommes passés sous la barre des 100 euros. Pourtant, la DGF sert à compenser les services publics transférés par l’État aux collectivités comme l’État-civil, par exemple. Puis l’État prend des décisions qui ont un impact lourd sur le fonctionnement des communes, comme l’augmentation du point d’indice ou des charges patronales. Ces décisions ne sont pas compensées par des aides, ce qui alourdit nos dépenses.

Y A T’IL DES LEVIERS À ACTIVER POUR BOUCLER LE BUDGET ?

D.G. : Effectivement, il faut le rappeler : contrairement à l’État, nous avons l’obligation de présenter un budget parfaitement équilibré entre les dépenses et les recettes. Depuis 2001, c’est un principe que nous tenons : nous n’augmentons pas le taux communal de l’impôt foncier. Nous ne voulons pas peser sur le pouvoir d’achat des ménages qui est déjà bien attaqué. Cet engagement est de plus en plus périlleux à tenir dans cette période très difficile, peu rassurante pour l’avenir des communes.

De plus, nous ne touchons pas à la dette car il s’agit d’un impôt à long terme et cette marge de manœuvre nous servira à finaliser certains projets d’ampleur que nous avons amorcés et dont il faut aller jusqu’au bout, comme la reconstruction du marché de la Faisanderie, par exemple.

QUELLES SONT LES PISTES ENVISAGÉES POUR FICELER UN BUDGET DANS UN TEL CONTEXTE ?

D.G. : Malgré tout cela, la Ville fait face et nous entendons maintenir un haut niveau d’exigence dans la qualité de service public et la meilleure gestion possible des deniers publics. Avec tous les agents de la ville nous traquons la moindre dépense et retirons le superflu. Cet automne, nous avons mis en place un plan de sobriété avec des mesures multiples, de la baisse des températures, à la rénovation de nos bâtiments. Les résultats sont très encourageants mais insuffisants compte tenu de l’ampleur de l’augmentation des dépenses d’énergie. Par ailleurs, nous sommes en constante recherche de subventions auprès de la Métropole du Grand Paris ou de la Région, qui nous soutiennent sur les projets.

JUSTEMENT, EST-CE QUE CETTE CRISE AURA UN IMPACT SUR LES PROJETS ?

D.G. : Nous sommes en plein milieu de mandat et pourtant, des choix difficiles doivent être faits. Il se trouve que certains projets annoncés doivent être différés, réorientés ou réorganisés. Par exemple, l’école des sports qui devait se construire dans l’ancienne mairie annexe est reportée. Nous y aménagerons uniquement le Relais Petite enfance dans un premier temps. Les investissements sont rééchelonnés dans le temps.

OÙ SE SITUERONT LES INVESTISSEMENTS EN 2023 ?

D.G. : Nous nous concentrons sur les projets vertueux. Par exemple cette année, nous donnons un coup d’accélération au Marché de performance énergétique (MPE). Il consiste à renouveler tout le parc de lampadaires pour des lumières Led qui sont moins énergivores. Nous avons aussi prévu un diagnostic complet des bâtiments publics pour prévoir des rénovations énergétiques. À long terme, tous ces investissements seront rentabilisés grâce aux économies d’énergie. Le projet du marché continue avec l’ouverture du marché provisoire et la démolition de l’ancien marché. La voirie, qui reste une priorité, continuera à être réparée avec la poursuite de la voie de Seine, Raoul-Delattre et Eugénie-le-Guillernic, ainsi que 800 000 euros investis pour le bail voirie. Enfin, cette année, nous poursuivrons également la plantation d’arbres dans le cadre du projet 1 000 arbres. »

Contactez-nous

1Vous êtes
2Votre demande

Inscrivez-vous à la newsletter !

Et restez connectés avec toute l'actualité de votre ville.

En validant cette inscription, j’accepte que la Ville de Villeneuve-le-Roi mémorise et utilise, via la plateforme MailChimp, mon adresse email dans le but de m’envoyer toutes les semaines sa lettre d’informations et je sais que je peux me désinscrire à tout moment via le lien de désabonnement présent dans chaque newsletter. Consultez la Politique d’utilisation des données.

Nous contacter

Mairie de Villeneuve-le-Roi
Place de la Vieille Eglise / 94290 Villeneuve-le-Roi
01 49 61 42 42 / Ouvert du lundi au jeudi : 8h30 – 12h30 & 13h30 – 17h / le vendredi : 8h30 – 12h & 13h30 – 17h / samedi : 9h – 12h

Que recherchez-vous ?

Recherches fréquentes :

Inscrivez-vous aux alertes SMS !

Recevez directement les alertes et informations sur votre téléphone.

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant. Vous pouvez demander, par simple lettre (Mairie – Place de la Vieille Eglise – 94290 Villeneuve-le-Roi). Désinscription au 01 49 61 42 42.

Réagir à un article

Exprimez votre opinion
  • Votre email est utilisé afin de vous tenir informé des actualités concernant l’opération « expression citoyenne ». Les données personnelles qui auront été fournies à cette occasion seront supprimées à l’issue de l’opération.

Inscrivez-vous aux notifications !

Recevez un email dès qu'un nouvel article est publié.

La boîte à idées

C’est ici que vous pouvez exprimer toutes vos idées !

  • RÉCLAMATIONS, SUGGESTIONS Vous pouvez améliorer la qualité du service rendu à la mairie de Villeneuve-le-roi. Vous avez une suggestion ? Une fiche "La ville à votre écoute" est à votre disposition à l'accueil unique au centre administratif au 154 ter avenue de la république.

    Votre email est utilisé afin de vous tenir informé des actualités concernant l’opération « expression citoyenne ». Les données personnelles qui auront été fournies à cette occasion seront supprimées à l’issue de l’opération.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Et restez connectés avec toute l'actualité de votre ville.

En validant cette inscription, j’accepte que la Ville de Villeneuve-le-Roi mémorise et utilise, via la plateforme MailChimp, mon adresse email dans le but de m’envoyer toutes les semaines sa lettre d’informations et je sais que je peux me désinscrire à tout moment via le lien de désabonnement présent dans chaque newsletter. Consultez la Politique d’utilisation des données.