loader image

Défendons notre cadre de vie face aux nuisances aériennes

Icone représentant deux vagues blanches
Défendons notre cadre de vie face aux nuisances aériennes

Votre contribution est essentielle pour la défense de notre cadre de vie

Le bruit causé par l’activité de l’aéroport d’Orly impacte très fortement notre quotidien, et agit directement sur notre environnement mais aussi sur notre santé. À Villeneuve-le-Roi, nous subissons particulièrement ces nuisances.

Les résultats de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sont d’ailleurs sans équivoque : le bruit est considéré comme un risque majeur pour notre bien-être, et doit être réduit.

L’État organise actuellement une consultation dans le cadre du prochain PPBE d’Orly, c’est-à-dire la mise en place pour les cinq prochaines années de mesures pour limiter le bruit causé par les avions.

Cette consultation est l’occasion, pour nous, de proposer à l’État des mesures qui amélioreront notre vie de tous les jours.

Didier Gonzales

Chaque aéroport fait l’objet d’un PPBE (Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement), qui fixe les mesures liées au bruit pour cinq ans environ. Actuellement, il reprend les règles des précédents PPBE, comme le couvre-feu ou les droits à l’insonorisation, mais elles s’avèrent encore insuffisantes face aux réalités du quotidien.  

Dans le premier projet présenté cet hiver, l’Etat a souhaité étendre les contraintes sur les communes, dont Villeneuve-le-Roi. Les conséquences auraient été multiples : rénovation des bâtiments très limitée, engendrant à terme une dégradation des services publics, une dévalorisation des biens, la paupérisation des territoires et l’augmentation de l’habitat indigne, au profit de l’activité de l’aéroport, qui ne cesse de croître* (lire plus bas).

Face à cette menace sur notre cadre de vie, la mobilisation d’une centaine d’élus (Présidente de Région ; présidents de la Métropole, des Départements, représentants des villes, associations), a fait reculer dans un premier temps l’Etat. Cette consultation publique est maintenant l’occasion pour les riverains de se faire entendre et de proposer de nouvelles mesures qui permettraient de limiter le bruit, tout en continuant nos activités.

Implanté dans un tissu urbain très dense, l’aéroport d’Orly accueille un nombre de passant croissant, jusqu’à 32 millions de passagers par an, ce qui représente jusqu’à 234 000 mouvements d’avions. Un taux au-dessus de l’objectif fixé (200 000 mouvements) par les Autorités. 

La construction de nouveaux bâtiments (Hall 3) et la rénovation de la piste 3 montrent les ambitions du deuxième aéroport de France, qui souhaite accroître son activité. Les avions gros-porteurs sont également plus nombreux, dégradant de fait les conditions de vie des riverains. En effet, s’ils ne représentent que 9% du trafic, ils sont la cause de 25% des nuisances sonores. A titre de comparaison, alors qu’un A320 (moyen-porteur) émet 75dB, son frère l’A330 (gros-porteur), en émet 90, soit une intensité sonore multipliée par 32. 

Cette activité engendre donc des conséquences sur l’environnement, la pollution et le réchauffement climatique. Cela a aussi un impact direct sur la santé des riverains. Plusieurs études montrent en effet que le bruit des avions augmente le risque de troubles du sommeil, de maladies cardiovasculaires et psychiques, et réduit le nombre de mois de vie en bonne santé.

Il s’agit de renforcer les protections des riverains, notamment par le biais de la rédaction de ce nouveau PPBE, Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement. C’est le sens de la consultation publique actuelle. 

La Ville de Villeneuve-le-Roi propose un certain nombre de mesures réduisant l’impact du bruit sur la qualité de vie.

Pour les limiter sur la santé et l’environnement, les protections doivent être renforcées. L’enquête publique menée par l’État est l’occasion de proposer des solutions qui amélioreront notre cadre de vie. La municipalité défend plusieurs mesures. Vous êtes invités à participer au débat, via le questionnaire ci-dessous, avant le 15 octobre.

Consultation publique

  • L’actuel couvre-feu (de 23h30 à 6h) doit être respecté et élargi pour se rapprocher des 8 heures de sommeil consécutives préconisées par l’OMS.
  • Le trafic a atteint 240 000 mouvements par an. Or, en 1994, après le drame de la compagnie Tarom évité de justesse, l’objectif avait été fixé à 200 000 mouvements annuels. La réglementation doit être respectée.
  • Les avions gros-porteurs génèrent plus de bruit et de pollution. Ils sont aussi de plus en plus nombreux (+18% entre 2017 et 2019). Un plafonnement doit être instauré.
  • Les décollages, qui causent plus de bruit que les atterrissages, sont encore trop nombreux au-dessus de Villeneuve-le-Roi. Or, les récents travaux de la piste 3 montrent qu’il est possible d’utiliser les autres pistes de l’aéroport plus fréquemment, ce qui limiterait les nuisances au-dessus de la commune.
  • Le fonds d’aide ne cesse de se réduire, alors que plus de 10 000 habitations doivent encore être insonorisées. Le traitement des dossiers prend beaucoup de temps : si ce problème persiste, l’isolation réalisée il y a longtemps deviendra obsolète et un renouvellement sera nécessaire ! La procédure doit donc être simplifiée. Nous souhaitons également que les travaux soient remboursés à 100% (contre 80% seulement), et que la facture soit directement payée par ADP et non le riverain.
  • Nous proposons de reculer la piste n°3 de 1,2 km. Ces travaux sont techniquement possibles, et permettraient d’augmenter la hauteur de survol des avions de 250 mètres en moyenne au-dessus de Villeneuve-le-Roi (soit une réduction d’environ 4 décibels, ce qui diviserait par deux le volume global de bruit).
  • Il faut exclure les avions les plus bruyants des plages horaires les plus sensibles : chaque soir avant le couvre-feu (dès 22h) puis de 6h à 8h lors de la reprise du trafic, mais aussi les dimanches de midi à 15 heures.
  • Les techniques connues de décollage, d’approche et d’atterrissage permettant de limiter le bruit doivent être utilisées plus fréquemment.
  • Votre contribution sera transmise aux services de l'Etat.

Contactez-nous

1Vous êtes
2Votre demande

Inscrivez-vous à la newsletter !

Et restez connectés avec toute l'actualité de votre ville.

Nous contacter

Mairie de Villeneuve-le-Roi
Place de la Vieille Eglise / 94290 Villeneuve-le-Roi
01 49 61 42 42 / Ouvert du lundi au jeudi : 8h30 – 12h30 & 13h30 – 17h / le vendredi : 8h30 – 12h & 13h30 – 17h / samedi : 9h – 12h

Que recherchez-vous ?

Rechercher un service, une info…
Generic filters

Recherches fréquentes :

Inscrivez-vous aux alertes SMS !

Recevez directement les alertes et informations sur votre téléphone.

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant. Vous pouvez demander, par simple lettre (Mairie – Place de la Vieille Eglise – 94290 Villeneuve-le-Roi). Désinscription au 01 49 61 42 42.

Inscrivez-vous aux notifications !

Recevez un email dès qu'un nouvel article est publié.
Recevez un extrait journalier des derniers articles.

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant. Vous pouvez demander, par simple lettre (Mairie – Place de la Vieille Eglise – 94290 Villeneuve-le-Roi). Désinscription au 01 49 61 42 42.

La boîte à idées

C’est ici que vous pouvez exprimer toutes vos idées !

  • RÉCLAMATIONS, SUGGESTIONS Vous pouvez améliorer la qualité du service rendu à la mairie de Villeneuve-le-roi. Vous avez une suggestion ? Une fiche "La ville à votre écoute" est à votre disposition à l'accueil unique au centre administratif au 154 ter avenue de la république.

    Votre email est utilisé afin de vous tenir informé des actualités concernant l’opération « expression citoyenne ». Les données personnelles qui auront été fournies à cette occasion seront supprimées à l’issue de l’opération.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Et restez connectés avec toute l'actualité de votre ville.
X