L’Espace culturel a 10 ans !

Icone représentant deux vagues blanches
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Contenus associés
L’Espace culturel a 10 ans !

Inauguré le 26 mai 2012, l’Espace culturel vient de souffler sa 10e bougie. Depuis l’ouverture du lieu, les fauteuils rouges ont accueilli près de 67 000 spectateurs. Les Villeneuvois plébiscitent autant le confort de la salle que la diversité de la programmation culturelle proposée.

Didier Gonzales
Maire de Villeneuve-le-Roi

« La salle des fêtes Pierre-Martin n’était plus adaptée aux spectacles vivants. En termes de confort pour les spectateurs, elle avait ses limites. Il fallait une salle digne de notre ville, en gradins, avec une excellente acoustique qui puisse répondre aux spectacles de qualité. Avec l’équipe municipale, nous souhaitions construire un lieu de vie destiné à la culture. C’est un projet qui a longtemps cheminé car nous souhaitions un espace culturel polyvalent, adapté au théâtre comme à la danse ou au cinéma. Nous avons pris soin d’étudier plusieurs projets et nous avons choisi un cabinet d’architecture spécialiste des salles culturelles, qui a notamment rénové le théâtre parisien du Rond-Point. Après un an et demi de travaux, les habitants ont fait connaissance avec leur petit Olympia. 

Cet équipement a été conçu pour répondre aux besoins des Villeneuvois, avec une scène modulable et des fauteuils en gradins. Le hall de l’Espace culturel accueille régulièrement des expositions et vernissages d’artistes franciliens et sert aussi aux associations locales. Les jeunes élus du Conseil municipal des enfants visitent les coulisses de l’équipement tous les ans. Les agents de l’Espace, de Fêtes et cérémonies et du Conservatoire travaillent maintenant en complémentarité avec les autres services comme la Bibliothèque, le centre socioculturel Le Forum qui clôture tous les ans sa Semaine bleue par un spectacle donné sur la scène de la grande salle.

Ce lieu a permis de créer une véritable saison culturelle, a généré un rayonnement culturel bénéfique pour les Villeneuvois. De plus, nous avons mis en place une politique tarifaire attractive pour que tous les habitants puissent se rendre au théâtre, assister à un concert ou voir un film à un prix abordable. »

Un lieu plébicité par les villeneuvois
et l'équipe culturelle

Sa construction était attendue par les agents du service culturel et les Villeneuvois. Dix ans après son ouverture, l’Espace culturel a permis d’enrichir l’offre de la saison culturelle et la qualité des prestations.

Érigé en lieu et place d’un ancien parking et d’un terrain de sport vétuste, l’équipement public avait ouvert ses portes au public en 2012, après un an et demi de travaux. « Nous avons organisé des visites pendant les Fêtes d’automne 2011 où tout était encore en chantier, avec les escaliers en béton, mais les gens étaient impatients de découvrir cet équipement en devenir », se remémore Élisabeth Arbey, alors élue en charge de la culture. « Sa réalisation devenait pressante car les productions commençaient à refuser de se déplacer à la salle Pierre-Martin à cause de l’acoustique, des chaises en plastique, de l’absence de loges équipées… »

Lors de l’inauguration de l’équipement par le gala de danse de l’Amicale laïque du Haut-Pays les 26 et 27 mai 2012, les Villeneuvois avaient alors découvert la nouvelle salle en gradins, les balcons et fauteuils rouges, l’âme d’un théâtre à l’italienne sans comparaison avec la salle des fêtes Pierre-Martin. 

La nouvelle scène de 200 m2 présente une configuration permettant d’accueillir les plus grandes productions grâce à des dimensions appropriées : 14 m d’ouverture, 9 m de profondeur et 8 m de haut. La configuration de la salle est modulable avec une jauge maximale de 500 places. Les gradins sont rétractables et démontables sur les 4 premiers rangs, pour aménager au besoin une fosse à orchestre ou un espace pour un public debout. Concerts, pièces de théâtre avec plateau de décors pivotant, ballets de danse classique et séances de cinéma sont désormais accessibles à Villeneuve-le-Roi.

La programmation évolue

En collaboration avec son équipe, Blandine Maurice, Directrice des affaires culturelles, soumet tous les ans une saison culturelle complète aux élus.  « L’Espace culturel est une équipe de 11 personnes : 2 régisseurs (un son et un lumière), 4 agents logistiques, 1 chargé de programmation, 2 agents administratifs et d’accueil, 1 agent chargé de l’entretien et 1 directrice. Nous travaillons tous de concert et en confiance avec notre élue et Monsieur le Maire pour faire vivre la saison culturelle. »

Au fil des ans, la programmation a évolué. À ses débuts, l’Espace culturel a accueilli des spectacles proposés par des associations à l’image d’Arthem, qui a pris fin avec sa dissolution ou encore des concerts du FestiVal de Marne, des petits spectacles jeune public qui avaient lieu auparavant à la salle Pablo Néruda ou encore, à l’époque des nouvelles activités périscolaires, l’orchestre Pas de loup qui a accompagné les enfants sur scène. L’accueil du jeune public villeneuvois à l’Espace culturel se poursuit avec la visite tous les ans des jeunes élus du Conseil municipal des enfants (CME), des enfants des crèches qui assistent entre ses murs à leur premier spectacle ou ceux des centres de loisirs qui se déplacent pour les séances de cinéma.


« Depuis 2012, nous avons un partenariat avec Cultures du cœur. L’association offre des places pour de nombreux spectacles de la saison culturelle afin de faciliter la culture au plus grand nombre », précise Blandine Maurice. De surcroît, la Ville offre tous les ans plusieurs séances aux familles villeneuvoises pour le cinéma de Noël et un spectacle d’ouverture de saison, avec cette année la venue de Giorgio Mental expert.

Côté concerts, les saisons culturelles ont enchaîné les têtes d’affiche populaires. La compagnie Créole, Amir ou encore Julien Clerc figurent parmi les artistes ayant attiré le maximum de spectateurs ces 10 dernières années, avec une jauge quasi remplie. « Pour les concerts, les petites formes en configuration intimiste sont idéales pour notre salle. Le concert de Julien Clerc, en version épurée avec deux pianos et un violoncelliste, convenait parfaitement. L’acoustique est très bonne. En modifiant légèrement l’organisation, nous pouvons aussi tout à fait accueillir des concerts de musiques amplifiées, comme Goldmen cet automne », précise Bertrand Milot, chargé de programmation.

Résidence d'artistes et captation

Pendant la période du Covid, la Ville a continué à soutenir la création et les compagnies mises en difficultés par l’impossibilité de se produire. Deux spectacles ainsi aidés financièrement figureront dans la prochaine saison culturelle : La Maison du loup et La puce à l’oreille. 

Autre levier pour encourager la création : les résidences d’artistes. Depuis quelques années, celles-ci se développent depuis un premier essai réussi en juin 2017, avec la pièce Sur la route de Madison, dans laquelle jouait Clémentine Célarié. Puis, quelques mois plus tard, l’accueil de la pièce Régime présidentiel. Au fil du temps, ces expériences ont positionné l’Espace culturel en un véritable lieu de création. Ces résidences d’artistes apportent une montée en compétences de l’équipe technique et accroissent la notoriété de la salle à l’extérieur. En échange de ce soutien logistique à la création des compagnies et société de production, les Villeneuvois bénéficient d’avant-premières gratuites, en assistant aux « couturières ». « C’est une chance pour les habitants. Nous allons accueillir une comédie théâtrale, Times square, avec Guillaume de Tonquédec programmée en janvier. La diversité des captations avec, récemment Les 1001 vies d’un urgentiste et Speakeasy apporte des découvertes, offre au public des spectacles de styles différents que nous n’aurions pas forcément programmés », développe Sandrine Ledieu, élue chargée de la culture et de l’événementiel.

L’équipe du service culturel a à cœur de proposer un programme diversifié, original, audacieux parfois. Parmi ses faits d’armes, Blandine Maurice cite volontiers « la captation en direct de la pièce L’addition ou Régime présidentiel avec la mise en place d’un car régie, une prouesse technique car cela exige une impressionnante logistique ; le spectacle Voler dans les plumes où de vraies poules se sont promenées sur scène » et plus récemment des captations d’un style inédit comme Speakeasy, un polar planté dans l’univers des bars clandestins aux États-Unis pendant la prohibition. « Nous avons de plus en plus de captations car la salle est jolie, le cadre de scène large et l’équipe technique à la hauteur. Les loges sont bien équipées, dotées de douches et toutes ont un retour son de la scène, certaines même en vidéos. C’est apprécié par les artistes. L’Espace culturel est un vrai outil, un confort pour le spectateur qui n’a rien à voir avec la salle des fêtes », commente Fabrice Simeone, régisseur son et général.

Outre la gestion de l’événementiel de la commune, les agents du service Fêtes et Cérémonies sont chargés d’accueillir les sociétés de production qui leur envoient en amont la fiche technique de leur spectacle ; les projecteurs, l’adaptation électrique, le poids en charge ou encore « le plan de feu » ; la fiche détaillant l’emplacement des projecteurs sur la scène, la « conduite » qui est le déroulé du spectacle. « Ensuite, je négocie avec le régisseur de la société de production pour ajuster les besoins avec nos contraintes. Il nous arrive de louer du matériel son, de l’éclairage, de la vidéo ou encore des accessoires scéniques : accroches, moteurs, pendrillons… Le soir du spectacle, nous sommes présents pour accueillir les techniciens. Ensuite nous sommes « en baby-sitting », c’est-à-dire que le régisseur extérieur gère la lumière à 80 %, car c’est lui qui connaît le spectacle. Pendant les résidences, nous sommes davantage dans l’accompagnement », détaille Fabrice Simeone.

Théâtre et cinéma

Si elles doivent être validées in fine par les élus, les propositions de théâtre, cinéma et exposition émanent du chargé de la programmation de la saison culturelle, Bertrand Milot. L’anticipation est son maître-mot car la sélection se prépare au minimum un an à l’avance. Comme chaque été hors Covid, il partira quatre jours en juillet au festival Off d’Avignon pour suivre sur place une vingtaine de représentations sélectionnées en amont, après lecture minutieuse d’un épais dossier. « Des créations parmi lesquelles j’espère dénicher des spectacles pour la saison culturelle de 2023-2024. Mon coup de cœur ? Faire découvrir des spectacles aux Villeneuvois car un programme se construit au feeling, en pensant à son public. J’échange avec les artistes, et je me renseigne aussi sur leur travail, ce qui peut jouer dans la sélection. » Son coup de maître et coup de cœur en la matière ? La pièce La machine de Turing et ses quatre Molières. « Je connaissais déjà Benoît Solès qui avait joué dans Rupture à domicile. Quand j’ai vu sa pièce au festival d’Avignon, j’ai tout de suite su qu’il fallait la programmer à Villeneuve-le-Roi. À la fin de la représentation, je suis allé voir le chargé de diffusion et j’ai mis une option pour une date et une proposition d’achat. Nous avons négocié le tarif avant de conclure un contrat. Comme c’était le tout début des dates de tournée, la Ville a pu acheter le spectacle à un tarif intéressant. Quand la pièce a été récompensée plus tard, cela n’aurait plus du tout été possible. D’où la nécessité d’anticiper, de créer des liens avec les productions et les artistes. »

Pour ce qui est du 7e art, Bertand Milot et Sylvine San Martin, conseillère déléguée aux expositions et depuis peu au cinéma, souhaitent fixer, à compter de la rentrée, les séances de cinéma deux mois à l’avance, contre un mois jusqu’alors. « L’idée est d’informer les Villeneuvois dès la sortie nationale d’un film qu’il pourra le voir dans quelques semaines à l’Espace culturel pour 4 euros. Ce qui donnera plus de visibilité pour les habitants », détaille l’élue référente. « Nous consacrons une part importante aux comédies mais nous cherchons aussi à intercaler des films plus soutenus, ajoute Bertrand Milot. Je pense à Adieu Mr Haffmann, J’accuse ou Eiffel qui ont enregistré une belle fréquentation. À raison de deux à trois films proposés par mois, l’objectif est d’ouvrir à un large public. » La programmation touche également le jeune public avec une projection adéquate à toutes les vacances scolaires. Un autre aspect du cinéma sera abordé en novembre avec le ciné concert, Les vieilles canailles. 

Expos et vernissages

Les cimaises du hall de l’Espace culturel accueillent régulièrement des expositions d’artistes régionaux, avec un mélange des arts (peinture, sculptures, photos…), comme avec le Cesaf dans le cadre des journées du patrimoine. 

« Pour les expos, je travaille avec Sylvine San Martin qui se déplace à beaucoup de vernissages et salons. J’apprécie aussi de préparer des expos en dehors des murs comme lors des Fêtes de l’environnement », précise Bertrand Milot. Ces expos créent du lien avec les Villeneuvois mais aussi entre exposants. Celle de la peintre Myriam Peters-Royer en mars dernier a médusé les scolaires. L’artiste a réalisé une démonstration de peinture devant eux tout en leur livrant maintes explications. « Mon travail consiste aussi à accompagner les artistes dans cette mission d’animation et de pédagogie. Nous avons reçu quelques classes et centres de loisirs qui ont beaucoup apprécié l’initiative. »

Le pari de rapprocher le public et les artistes est gagné. L’accessibilité du plus grand nombre à la culture est renforcée par
« la politique tarifaire de la Ville permettant à tous de pouvoir assister aux programmations de la saison culturelle », souligne Sandrine Ledieu.

Le conservatoire

Dès sa création en 1968, le conservatoire s’est installé au 35 rue des Tilleuls, dans le quartier de la Faisanderie. Le bâtiment comprend un studio de danse, 7 salles de musique et un auditorium pouvant accueillir une centaine de spectateurs et jusqu’à une trentaine de musiciens en réduisant la jauge.

En 2012, le conservatoire intègre l’Espace culturel nouvellement ouvert. Un déménagement bienvenu selon Régis Bataille, directeur du Conservatoire depuis 2021 qui y a débuté comme professeur en 1991. « Nous avions besoin de salles supplémentaires. Cela a permis d’augmenter le nombre de cours dispensés, à hauteur de 500 h par semaine à ce jour. Le mercredi, 80 % de nos 30 professeurs sont présents sur site, ce qui n’aurait pas été possible avant. La salle de danse dispose de vestiaires juste à côté, c’est appréciable. Nous formons un vrai binôme avec Blandine et nous disposons d’une très grande et belle salle de spectacle pour le concert de Noël, celui du Printemps, la chorale et le gala de danse de juin. » En complément de ses activités à l’Espace culturel, le conservatoire et ses 320 élèves continuent d’utiliser l’auditorium 4 jours par semaine. Cet équipement est mieux profilé pour les cours de percussion, les musiques actuelles, la contrebasse, les répétitions et auditions. « Nous avons toujours travaillé en partenariat avec les associations musicales locales et le conservatoire pour monter des productions sur place », confirme Sandrine Ledieu.
Gageons que les 10 prochaines années sauront encore étonner, surprendre, séduire et divertir les Villeneuvois. 

Sandrine Ledieu
Adjointe au maire chargée de la culture et de l'événementielle

« C’est un plaisir de pouvoir mêler tous types de programmation à l’Espace culturel : danse classique, concert, ciné-concerts, théâtres, expositions et d’y voir évoluer aussi bien des artistes professionnels que des élèves du conservatoire. Le sourire sur les visages et le bonheur que nous apportons aux Villeneuvois à chaque spectacle donnent tout son sens au travail engagé par le service culturel. »

Print Friendly, PDF & Email

Contactez-nous

1Vous êtes
2Votre demande

Inscrivez-vous à la newsletter !

Et restez connectés avec toute l'actualité de votre ville.

Nous contacter

Mairie de Villeneuve-le-Roi
Place de la Vieille Eglise / 94290 Villeneuve-le-Roi
01 49 61 42 42 / Ouvert du lundi au jeudi : 8h30 – 12h30 & 13h30 – 17h / le vendredi : 8h30 – 12h & 13h30 – 17h / samedi : 9h – 12h

Que recherchez-vous ?

Rechercher un service, une info…
Generic filters

Recherches fréquentes :

Inscrivez-vous aux alertes SMS !

Recevez directement les alertes et informations sur votre téléphone.

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant. Vous pouvez demander, par simple lettre (Mairie – Place de la Vieille Eglise – 94290 Villeneuve-le-Roi). Désinscription au 01 49 61 42 42.

Inscrivez-vous aux notifications !

Recevez un email dès qu'un nouvel article est publié.
Recevez un extrait journalier des derniers articles.

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant. Vous pouvez demander, par simple lettre (Mairie – Place de la Vieille Eglise – 94290 Villeneuve-le-Roi). Désinscription au 01 49 61 42 42.

La boîte à idées

C’est ici que vous pouvez exprimer toutes vos idées !

  • RÉCLAMATIONS, SUGGESTIONS Vous pouvez améliorer la qualité du service rendu à la mairie de Villeneuve-le-roi. Vous avez une suggestion ? Une fiche "La ville à votre écoute" est à votre disposition à l'accueil unique au centre administratif au 154 ter avenue de la république.

    Votre email est utilisé afin de vous tenir informé des actualités concernant l’opération « expression citoyenne ». Les données personnelles qui auront été fournies à cette occasion seront supprimées à l’issue de l’opération.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Et restez connectés avec toute l'actualité de votre ville.
X